Le journaliste chinois Yee Chong LEE reçoit le prix Natali 2009

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Grand Prix Natali 2009 a été décerné aujourd’hui au journaliste chinois Yee Chong LEE pour un reportage sur le tremblement de terre au Sichuan.

Quinze lauréats, choisis parmi plus de 1000 candidats du monde entier, ont été récompensés par un jury indépendant composé de huit membres issus de la profession. Douze prix régionaux, un prix Spécial Radio, un prix Spécial télévision et le Grand Prix Natali ont été remis.

Yee Chong Lee, journaliste à Now TV, a été primé pour son reportage intitulé “Le tremblement de terre au Sichuan, un an après”. Ce jeune journaliste de Hong Kong a passé un mois sur les lieux de la catastrophe, pour enquêter auprès de la population, sur les raisons du désastre et l’état des reconstructions.

Le Commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, Karel De Gucht, a déclaré :

“La liberté d’expression est un droit fondamental. En s’engageant à être les témoins de notre temps, les journalistes ont choisi de montrer les conditions de vie de nos contemporains, rendre compte des événements qui secouent la planète et dénoncer les injustices et révéler les scandales : tout cela, c’est participer à la promotion de la démocratie, du développement et des libertés. Le Prix Natali est l’occasion de rendre hommage à ces hommes et ces femmes qui, parfois au risque de leur vie, tentent d’améliorer le monde dans lequel nous vivons en nous mettant sous les yeux les réalités d’aujourd’hui. Je félicite tous les lauréats et en particulier le lauréat du Grand Prix Natali 2009, Yee Chong Lee, qui a montré la nécessité de suivre une histoire bien après qu’elle ait été sous les feux de l’actualité. Je tiens aussi à remercier particulièrement les membres et la présidente du jury 2009, Barbara Serra, journaliste à Al Jazeera.”

Les autres journalistes récompensés évoquent notamment :

- la persécution des albinos en Afrique subsaharienne;

- les milices dans les favelas;

- le marché noir des cadavres en Chine;

- les viols de guerre en RDC;

- les enfants sorciers en RDC;

- les conditions de détention au Zimbabwe.


Ce Prix fait partie intégrante de la politique de développement de la Commission européenne qui considère la défense des libertés fondamentales, la liberté d’expression, la démocratie, les droits de l’homme comme essentielles.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »